Meyzieu 50 – US Dole 3

On pouvait s’attendre à une après-midi rugby rugueuse (on se souvient de la réception de l’an dernier) : on l’a eu.

Trente-six joueurs au départ du bus (dont 4 juniors). Et le chemin de croix de l’équipe B qui continue (71-6) contre une bonne équipe, qui pensait malgré tout, avec quarante points d’avance, “ouvrir la bouche” de son adversaire, s’il résistait trop.

Pour l’équipe A on partait avec trop de “cadres” absents (Vuitton, F. Guillot, F et M Humblot, Godard, … ) plus Dourthe sorti au bout de 10 minutes.

Meyzieu a une bonne équipe, puissante, rapide et qui pourrait se contenter de ces arguments rugbystiques pour l’emporter.
La victoire des Majolans est indiscutable. Comme est indiscutable cette volonté de détruire l’adversaire par des agressions incessantes : piétinement sur le visage (1ère action et le visage de Bontinck s’en souvient), fourchettes (Ennajjar, Bencina), coups de poings (Dormoy, Jacquinot), coups de coude. Il y a longtemps que l’on a vu une telle somme de mauvais coups qui rendent la pratique du rugby vraiment peu agréable. Cette équipe de Meyzieu fait jouer un certain nombre de voyous qui peuvent opérer en tout impunité, l’arbitre ne voyant rien et le directeur de match ne servant à rien.

Le score final (50-3) est finalement anecdotique, les derniers essais ont été marqués face à une opposition plutôt démobilisée.

Les résultats de la journée sont :

Pour la poule 5 de Fédérale 3 (équipe 1) :

[matches league_id=2 match_day=8]

Pour la poule 5 d’Excellence B (équipe 2) :

[matches league_id=3 match_day=8]

Voir le classement